Le mot du président - juillet 2021

Présient2019De la renaissance de l'AMICALE à la renaissance de COMBRÉE

En 2014, alors que notre Institution avait fermé ses portes en 2005, et malgré le succès de la célébration du Bicentenaire de 2010, l’Amicale avait des états d’âme, s’interrogeait sur son utilité, sur sa survie même. D’aucuns se réjouissaient alors de la voir moribonde et déjà pensaient pouvoir enterrer cette vieille dame, alors déjà âgée de 123 ans, qui fut si puissante pendant trop longtemps.

C’était sans compter sur quelques tenaces résistants, emmenés par mon prédécesseur Jean-Michel Guittet, et qui, malgré des vents contraires, malgré la fermeture de l’enceinte de l’ancien collège à ses anciens élèves, malgré ces tourments qui découragèrent beaucoup de fidèles adhérents, tinrent bon pour que la flamme de l’Amicale ne s’éteignît pas et que l’âme de Combrée, dont elle est la gardienne, perdurât.

Ils tinrent bon pendant cinq ans - ce qui à l’échelle de l’existence de l’Amicale reste une parenthèse - avant de permettre à une équipe renouvelée et motivée de reprendre le flambeau et de poursuivre le combat pour sauver Combrée et sa légendaire amitié combréenne inhérente à cette « maison ».

Et, tel le Phénix, l’Amicale connut une véritable renaissance, un nouvel essor : la démultiplication de ses activités depuis deux ans rime avec celle de ses adhésions. 

Un écho au cri de Victor Hugo, dans « Guerre aux démolisseurs ! » : « Chaque jours quelque vieux souvenir de France s’en va avec la pierre sur laquelle il était écrit. (…) d’autres édifices admirables et originaux tombent sans qu’on daigne s’en informer. »

On savait que l’EPIDE envisageait de quitter Combrée, dont la partie historique était déjà un peu abandonnée, ce qui fut officiellement confirmé à l’automne 2019. 

L’Amicale - dont l’activité ne saurait être réduite à celle d’une simple confrérie de vieux nostalgiques de leur jeunesse évanouie car leur « madeleine de Proust » est cette enceinte magique où ils ont été éduqués - l’Amicale, donc, a aussitôt mobilisé ses réseaux pour qu’une solution crédible, constructive et pérenne soit enfin sérieusement recherchée. 

Or, là où les meilleures volontés paraissaient en panne d’idées, là où il fallait en finir avec les belles pétitions de principe pour accoucher enfin d’un projet concret et réaliste, l’Amicale a réussi !

Certes, il ne faudrait pas crier victoire trop vite, ne pas nous emballer malgré l’enthousiasme qui nous anime, mais on ne nous enlèvera pas que notre projet de reconversion global du site de Combrée, s’il se réalise, rendra à cette Institution sa vocation éducative première, tout en assumant une dimension architecturale, économique, touristique et culturelle pour le territoire, jamais espérée.

Le chemin, pour mener à terme ce projet d’Ecole Internationale, risque d’être encore long, semé de moult embûches, notamment financières, mais les les travaux que nous menons à présent depuis plus d’un an viennent confirmer notre première intuition : c’est le projet qu’il nous faut ! 

Nous ne sommes toutefois les maîtres de l’horloge : la société 2IDE, propriétaire des murs, vient de nous informer que son « appel à projet », annoncé en février dernier, ne sera lancé qu’à l’automne prochain, avec un délai pour candidater jusqu’à l’été 2022, et qu’encore six mois seront nécessaires pour sélectionner le lauréat, ce qui nous amène à la fin de l’année prochaine…

Ce nouveau délai administratif, nous allons évidemment l’employer, avec Jean de Fouquières et Bernard Olivier, avec tous nos consultants, avec aussi notre partenaire l’ASMV, à encore peaufiner et améliorer le projet porté par l’Amicale. 

A partir de la rentrée, nous organiserons des réunions de concertation, non seulement avec les adhérents de l’Amicale ou avec les nouveaux élus locaux - déjà très intéressés par notre initiative -, mais encore avec la Région, le Département, la Préfecture, l’Académie, et tous les acteurs économiques et culturels qui pourraient contribuer à l’enrichissement de notre réflexion pour aboutir à une réalisation non seulement utile mais consensuelle pour la renaissance de Combrée. Et c’est ainsi que nous pourrons remporter l’appel à projet.

En espérant que la lecture de ce Bulletin - dont c’est également la renaissance - vous intéresse et vous motive pour soutenir l’Amicale, nous vous souhaitons un bel été et d’excellentes vacances !

 Avec nos amitiés combréennes,

Loïc Dusseau, cours 1984

 

L’Amicale a besoin de vous !
Adhérez de préférence 
en ligne, ou sinon par bulletin postal.
Pensez aussi à 
renouveler votre adhésion annuelle pour 2021.

 

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.

Bienvenue sur le site de l'Amicale

Je n'ai pas encore adhéré

alors  j'adhère à l'Amicale (à partir de 16€/an).

Je suis adhérent