Le théâtre du collège

Depuis les origines, le collège de Combrée permit à ses élèves de monter sur les planches afin de jouer "la comédie" à l'occasion de la fête du collège (19 mars St Joseph), de la fête des anciens, du 8 décembre (Immaculée Conception) ou de la distribution des prix en Juin.

Ce furent des illustrations des cours de Rhétorique, de Philosophie pour les terminales ou de Français ou de Musique pour les autres niveaux. Les professeurs instigateurs de ces déferlements de costumes, de décors et de déclamations plus ou moins oratoires ou naturelles, sont trop nombreux pour être tous nommés ici.

Mais bien évidemment vos souvenirs permettront de rendre hommage à ces enseignants ... et aux vaillants acteurs. Et vous aurez plaisir à compléter les pages dont les liens ci-dessous vous attendent.
Merci de votre participation à la mémoire du collège.

 Retour à la page Cinéma et Théâtre

separ

travaux 

Les souvenirs du passage sur les planches des élèves sont très nombreux et remontent loin dans le temps.

Theatre 1911 40   Theatre 1941 45   Theatre 1946 65   Theatre 1966 2005   Theatre MiseEnScene    A Chercher
Jusqu'en
1940 
     De 1941  
à 1945 
     De 1946  
à 1965
  

De 1966  
à 2005

  

Autremises
  en scène   

  Photos
 à situer 
191x, 1911, 1940    1942, 1943,
1944, 1945
  1961, 1962,
1963, 1964, 1965 
   1966,   1962,   ?

 

separ
 Impressions

Gérard Lebouchet (cours 1957)En fait, dans ce domaine, le « théâtre », je ne peux guère exprimer que des déceptions. Je me souviens assez peu des représentations auxquelles j’ai assisté, sauf "Le voyage de Monsieur Perrichon", avec, sauf erreur, dans le rôle principal, Michel Leroy, à qui je vouais une grande admiration. Et j’en ai retenu cette réplique qu’il m’arrive encore de dire en pensant chaque fois à Labiche : "Messieurs, j’ai bien l’honneur de vous saluer !" Côté déception : j’avais, jusqu’à mon entrée au collège (à 12 ans), une vraie passion pour le théâtre et je déclamais volontiers et sans gêne aucune sur scène, à Château-Gontier ; j’entraînais des garçons et filles, amis ou parents, à jouer en extérieur des pièces transcrites de proses diverses ; je crois même pouvoir dire que ce sont ces escapades (et des résultats médiocres en 6ième) qui ont décidé mes parents à me « mettre en pension » à Combrée, où aucune proposition ne m’a malheureusement été faite.

 

separ

Retour à la page Cinéma et Théâtre