Le mot du président - décembre 2023 (2)

Présient2019

  « O débris ! ruines de France,
Que notre amour en vain défend,
Séjours de joie ou de souffrance,
Vieux monuments d’un peuple enfant !»

Ces quelques vers signés Victor Hugo, grand défenseur du patrimoine, me semblent bien figurer à la fois l’état actuel de l’ancien collège (débris, ruines, vieux monument) et l’esprit des lieux qui l’anime (séjour de joie ou de souffrance, peuple enfant). Avec cette différence toutefois que ce n’est plus « en vain » que « notre amour défend » puisque nous savons depuis 9 mois que le « Projet M » sauvera notre patrimoine commun !

Au seuil de 2024, à l’heure des bilans, nous pouvons clamer que l’Amicale a passé une très bonne année 2023 dans la mesure où c’est le projet qu’elle soutenait qui a remporté l’appel d’offre pour la reconversion du site de Combrée. Nous nous efforçons de vous distiller régulièrement quelques nouvelles et de vous informer de l’évolution des transactions malgré la confidentialité entourant encore le choix des actuels propriétaires, mais nous sommes surtout en contact constant avec le Lauréat qui nous considère comme des alliés particulièrement légitimes pour perpétuer l’esprit des lieux.

Quelque « pisse-vinaigre » a cru toutefois récemment cracher son venin dans l’édition dominicale d’un quotidien régional en prétendant être « un bon connaisseur de l’immobilier (…) ». Par ses insinuations toxiques, qui inspirèrent le titre racoleur sur Internet de l’article (Omerta autour du projet M de réhabilitation du collège de Combrée), il cherchait manifestement à ébranler la confiance des combréens et à nuire au projet en cours en créant localement, à force de contre-vérités, un climat de suspicion. Nous ne pouvons pas laisser salir ainsi l’heureuse perspective qui s’offre aujourd’hui à Combrée, même si ce ne sera maintenant que pour 2025, nouvelle date de départ de l’Epide. Et nous attendons que ce courageux anonyme se démasque pour que nous puissions le calmer et le rassurer.

Bien sûr, des vents contraires, nous allons probablement devoir encore en affronter jusqu’à ce que le « Projet M » aboutisse, mais nous en avons l’habitude et ne laisserons pas notre Lauréat sans défense. Sans remonter à la vente aux enchères de 1893, nous en avons connu d’autres depuis 18 ans que le collège est fermé : combien ont voulu représenter l’avenir en prétendant que l’Amicale n’incarnait que le passé, quand ils ne souhaitaient pas ouvertement notre dissolution ? Nous avons su résister et en sommes évidemment ressortis plus déterminés encore. Alors continuons d’avancer avec cette nostalgie qui renforce notre optimisme, comme les dernières décisions prises dans l’intérêt de l’Amicale par son assemblée générale (cf. p. 8 du Bulletin n°344) ou son conseil d’administration le démontrent.

Nous pouvons nous réjouir de la réactivation en 2023 de nos groupements régionaux qui contribuent au rayonnement, non seulement de l’Amicale, mais surtout de l’ancien collège et de son avenir, tout en offrant de nouveaux contacts pour sa réhabilitation. Et c’est à vous, lecteurs fidèles de ce Bulletin, qu’il appartient aussi de faire connaître nos actions et nos projets pour que le plus grand nombre puisse se sentir concerné par l’exceptionnel sauvetage patrimonial qui est en train de s’organiser. C’est aussi pourquoi notre Amicale, pour être plus forte et soutenue dans ses combats, a décidé de rejoindre la fédération nationale Patrimoine-Environnement dont elle partage le soucis « de préservation du patrimoine non protégé, notamment rural et religieux, ainsi que l’« esprit des lieux » auquel le patrimoine immatériel donne vie. »

C’est encore dans cet esprit qu’il vous est proposé un ambitieux projet de Docu-BD consacré à l’histoire de Combrée (cf. page 19), illustration ludique des monographies de l’abbé Levoyer (1877), d’Henri Gazeau (1960) ou de Jean-Pierre Ariaux et Gérard Gendry (2010), pour que notre mémoire garde sa place dans le futur. Et c’est toujours dans cet esprit que notre dernier conseil d’administration a décidé de créer au sein de l’Amicale une commission « culture » chargée de réfléchir à l’animation in situ du collège prochainement restauré par l’organisation de concerts ou festival de musique, de salon du livre ou des antiquaires, d’expositions artistiques, par la création d’un musée à l’instar de Joseph Denais (cf. page 24 du Bulletin n°344), et la renaissance de notre tradition théâtrale (cf. page 34).

Et parce que nous pensons avec Dodin-Bouffant, comme dans le roman de l’ami de notre Brillant poète combréen (cf. page 21 du Bulletin n°344), que « l’art est la compréhension de la beauté par les sens », nous vous souhaitons de belles, artistiques et gourmandes fêtes de fin d’année.

Joyeux Noël avec Combrée !
Amitiés combréennes,

Loïc Dusseau (c.1984), président

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

</p

 

</p

 

Les entreprises de nos anciens

Ces anciens élèves et amis ont fondé, géré une entreprise ou une association.
Cette publicité est gratuite sur ce site, payante dans le Bulletin : nous contacter

FGillier Opticienne   FGillier Opticienne     R Lab1    artus

  

J Metzger   
new   new   MaJ3          

🔒 Le courrier des Internautes

 

Accès réservé cadenas0  

- Musicales du Plessis-Bourré
- Combréens de Paris ; N.Guetny (c.1967)
- Nouvelles de Yann de Chabalier (c.1977)
- Rappel : Vernissage à La Jaillette
- Patrimoine & Environnement : web-atelier
- Nomination : Michel Bellanger (c.1952)
- Obispo à Bordeaux
- Sauvegarde de l'église de "La Jaillette"

   
facteur
  

    

 

Les courriers des
années passées

2015   2016
2017  
2018
2019   2020

2021   2022
2023

le 4 juillet
  67 anciens du collège et amis vous ont écrit en 2024

Depuis 1810

En 1810, François Drouet (1775-1837), professeur et abbé, fut affecté à Combrée. Sa vocation d'éducateur et son talent d'entrepreneur présidèrent à la construction du remarquable bâtiment qui s'élève aujourd'hui encore sur la colline de la Primaudière. En près de deux cent ans, dix mille élèves fréquentèrent l'institution d'exception qu'il avait fondée.


Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.

Bienvenue sur le site de l'Amicale